Helen, une musicienne qui a trouvé sa voix et son équilibre : "Paradoxalement, si ma musique peut être considérée comme intime et introspective, elle m'a permis aujourd'hui d'être plus ouverte aux autres."

Écoute un extrait du talent de Queen of the Meadow juste ici :

Queen Of The Meadow - Aligned With JunipQueen of the Meadow
00:00 / 04:00

Prénom : Helen, alias Queen of the Meadow

Âge : 37 ans

Ton super-pouvoir : Le chant... Comme la sirène, mais avec de bonnes intentions ! Ma voix a assurément le super-pouvoir de me remplir d'énergie et me procure un bonheur précieux. J'ose espérer qu'elle a aussi le pouvoir magique de transformer le triste en beau, et d'apporter du plaisir à ceux qui l'écoutent. C'est en tout cas ce à quoi j'aspire...

Tes passions : La musique et l'écriture (forcément...) mais aussi la littérature. Les histoires en général, fictives ou non. Ma grand-mère était une conteuse extraordinaire, je pense qu'elle m'a transmis cette passion. Et aussi regarder mes filles grandir est passionnant ! Je suis fascinée par leur créativité, leur humour, et leur lecture du monde qui les entoure.

Ton rêve / objectif de vie : Mon rêve, j'ai la chance de le vivre depuis que j'ai fait le choix de consacrer la moitié de l'année à la musique. L'autre moitié est consacrée à l'enseignement de l'anglais, un travail que j'aime aussi malgré les difficultés du métier (j'admire mes collègues qui le font avec passion toute l'année ! De vrais héros !) J'ai trouvé un bel équilibre. Est-ce que je souhaiterais faire uniquement de la musique ? Je me pose souvent la question... Pour l'instant mon objectif est déjà de pouvoir continuer ainsi...

Comment tu le concrétises / tes outils d’héroïne : Mes outils indispensables : mon carnet, un crayon et ma guitare. Je n'ai pas de rigueur ou de routine de travail. J'ai besoin que quelque chose déclenche l'envie. C'est alors que je vais m'isoler dans ma chambre, dans ma coquille, jusqu'à ce que le morceau soit terminé. Et là je me sens bien, comme si j'avais réussi à capturer dans une petite boîte quelque chose d'évanescent, quelque chose qui m'échappait. La deuxième étape, la concrétisation se passe en studio. J 'ai la chance d'avoir l'équipement nécessaire à la maison et un talentueux compagnon qui enregistre et apporte sa créativité et son talent à mes chansons. L'étape finale est le partage qui passe par la sortie de l'album et surtout les concerts.

Le déclic qui a fait que tu as pris ta vie en main : Le déclic est arrivé assez tardivement. J'ai commencé la guitare à 28 ans et découvert ma voix par la même occasion. Donc le déclic a été la rencontre avec un instrument et avec moi-même. Je n'avais jamais composé avant, j'étais la première étonnée de réussir à créer quelque chose ! Et il se trouve que cette découverte a coïncidé avec un événement très difficile : une séparation. Suite à cette séparation, j'ai sombré dans une profonde dépression pendant plusieurs mois. Ça n'a pas du tout été une période créative ; l'effondrement et le néant n'étant pas très fertiles contrairement à cette idée très romantique que l'on peut avoir de l'artiste au sommet de son art lorsqu'il est « torturé ». Par contre c'est dans la phase de reconstruction que la musique est devenue mon arme la plus précieuse.

Ce qui a changé dans ta vie à partir de ce déclic : Toute ma vie a été transformée à partir de là. Pas du jour au lendemain bien évidemment car le changement profond prend du temps. Chaque chanson a été une pierre pour me reconstruire après le déluge, et aujourd'hui pour continuer à me construire autrement. La musique a d'abord été une pratique solitaire, puis partagée avec Julien Pras, mon partenaire musical d'abord, devenu depuis mon partenaire de vie. Maintenant, depuis deux ans à peu près, je partage avec plaisir mes histoires avec d'autres grâce aux concerts. J'ai toujours été très timide et je manque cruellement d'assurance donc la scène a été un immense défi. Partant de très loin, mon combat pour gagner en confiance est perpétuel mais je pense quand même avoir franchi un sacré cap notamment sur le tournage de mon clip « Empty Room » ! Mon corps étant devenu mon outil de travail, j'essaie d'y faire un peu plus attention (j'ai arrêté de fumer par exemple...) et je suis tout simplement obligée de le reconnaître. La scène m'a forcée à me réconcilier avec ce corps encombrant et maladroit.

Où te trouver :

Principalement sur ma page facebook pour suivre les actualités

https://www.facebook.com/queenofthemeadowmusic/Et pour la musique, sur toutes les plateformes de streaming et téléchargements. Ou pour ceux qui comme moi ont préféré rester dans un autre temps, c'est dans mes albums, en cds ou vinyles, que l'on me trouve, dans mes textes, mes mélodies, les pochettes des disques... Le premier « Aligned with Juniper » (2016) et le deuxième « A Room to Store Happiness » (2018). Et sur scène bien sûr !

 

(Pour écouter un extrait sonore, clique sur le player en-dessous de la photo)

 

Un message pour nos héroïnes en devenir ? Si vous avez la chance de trouver quelque chose qui vous fait autant de bien, faites le le plus possible ! Que ce soit la musique, la peinture, la cuisine ou le tricot ! Ne vous demandez pas si c'est bien, si ça « vaut » quelque chose, si c'est utile... Et surtout ne culpabilisez pas. J'ai beaucoup culpabilisé car ma passion m'éloigne parfois de ma famille. J'ai grandi avec l'idée qu'une femme devait se sacrifier pour sa famille mais aujourd'hui j'ai deux filles qui vont devenir des femmes et ce n'est pas le message que je veux leur transmettre. Je pense que si nos sources de bonheur sont uniquement extérieures il nous manque quelque chose. C'est comme un pays qui ne dépend que de l'importation (promis, mes métaphores sont plus poétiques dans mes chansons...) Il faut trouver quelque chose qui nous rend heureux et qui vient de nous, de l'intérieur. Bien sûr il faut trouver un équilibre, je ne pourrais jamais partir des semaines en tournée ! Mais je me suis rendue compte que si je pars une semaine par mois pour vivre ma passion, je suis une meilleure personne pour mon entourage les trois autres semaines ! Paradoxalement, si ma musique peut être considérée comme intime et introspective, elle m'a permis aujourd'hui d'être plus ouverte aux autres.

INSCRIPTION A LA NEWSLETTER

  • Noir Icône Instagram

© 2023 by Salt & Pepper. Proudly created with Wix.com

Envoie-nous un petit mot doux 

Un énoooorme merci à toutes celles et ceux qui ont contribué de près ou de loin à la réalisation de ce site 

Pauline Marichy @ Les Nouvelles Héroïnes | 2019 | Tous droits réservés | Illustrations Marine LeRouillé