• Nouvelle Héroïne

Arrête de vouloir plaire à tout le monde !


Une femme se doit-elle d’être désirable et serviable à chaque instant ? Faut-il qu’elle soit douce et docile, maternelle et naïve ? C’est ce que l’on nous répète à longueur de journée. Les magazines, les images, les pubs, les mères, les pères, jusqu’à ce que la petite musique se répète en boucle dans notre propre tête, au point qu’on croit que c’est nous qui l’avons composée.


Mandala végétal de Marine

Stop !

Ce que l’on ne t’a jamais dit (ou apparemment pas assez), c’est que TU ES LIBRE ! Oui, je sais, j’enfonce une porte ouverte, et pourtant… Est-ce que tu as l’impression que tu peux être qui tu es, en t’habillant uniquement selon tes propres goûts, en faisant une activité qui te plaît réellement et en exprimant ce que tu as à dire, en te basant uniquement sur ce qui te semble juste pour toi-même ? Ou est-ce que tu te maquilles tous les matins parce que sinon « ça fait négligée », tu t’habilles en tailleur et talons alors que ton truc c’est plutôt jean/baskets, tu achètes des choses dont tu n’as pas besoin pour faire comme les copines, tu fais des études supérieures alors que ton rêve c’est d’être mécanicienne, tu te forces à aller dans un resto branché pour pouvoir publier des photos sur ton Instagram alors que tu aurais préféré lire un bouquin avec ton chat, tu dis oui à ton patron pour des heures supp’ non payées alors que t’avais prévu d’aller à un cours d’acroyoga… ?


Respire, tout va bien


Nous faisons toutes ce genre de choses, et c’est OK, nous ne sommes pas là pour se flageller. Seulement voilà, je ne sais pas toi, mais moi je n’en peux plus de plaire à tout le monde. Parents, famille, amis, professeurs, société. Rien de ce que l’on fait n’est jamais suffisant, et on gaspille toute notre énergie à essayer de contenter les aspirations de tout le monde, pour qu’on nous dise qu’on est « gentille », « bonne élève », « responsable », « efficace », « sexy ». Au fond, on cherche simplement à être aimée et approuvée, et c’est tout à fait compréhensible. Mais un jour, tout ça devient trop dissonant, trop éloigné de notre moi authentique, et c’est là que ça dégénère.


Avant d’exploser


Pour ne pas péter les plombs sous toute cette pression, plusieurs choses sont à considérer. Tout d’abord, les gens qui t’aiment ne vont pas arrêter de t’aimer si tu changes de style vestimentaire, que tu changes d’orientation professionnelle, ou que tu manges végétarien. Si c’est le cas, alors ces personnes ne t’aimaient pas au départ. Elles aimaient une idée qu’elles se faisaient de toi, et crois-moi, elles ne te tireront pas vers le haut. Laisse-les partir sans rancœur, tu as d’autres personnes à rencontrer.


Ensuite, l’amour le plus important dans ta vie ne doit pas être celui des autres, mais celui que tu as pour toi-même. Or, pour t’aimer, il faut t’accepter. Entièrement. Avec tes qualités et tes « défauts ». Et pour t’accepter il faut que tu exprimes qui tu es. Si tu te sens hyper bien en ayant des cheveux bleus à pois orange, eh bien vas-y ! Ça déplaira certainement à beaucoup de personnes, mais le principal est que toi, ça te plaira. (Je prends volontairement des exemples visuels avec les cheveux, mais ça marche pour une multitude d’autres sujets qui ne sont pas palpables.)


Le truc, c’est d’arrêter de penser « qu’est-ce que je suis supposée faire ? », mais plutôt « qu’est-ce qui me ferait plaisir ? », « qu’est-ce qui me fait vibrer et me donne la sensation d’être vivante ? ».


Deviens la meilleure version de toi-même


Alors vas-y, exprime qui tu es ! De toutes façons, quoi que tu fasses les gens te critiqueront. Alors autant te faire plaisir et profiter de la vie, tu ne crois pas ? Crée ton propre style, fais en sorte que tes paroles, ton apparence physique, tes activités reflètent ton moi profond et tes envies réelles, pas celles des autres. Tu penses peut-être que c’est au-dessus de tes forces et que tu seras tellement moquée et prise pour cible que ça n’en vaut pas la peine. En fait, c’est tout l’inverse qui se produit. Premièrement, la plupart du temps les gens s’en foutent.


Deuxièmement, s’ils te font des remarques, cela ne veut pas dire quelque chose sur toi, mais quelque chose sur eux. Ne prends pas les choses personnellement, elles ne te sont pas destinées et tu n’en tireras que de la souffrance (oui je sais, c’est plus facile à dire qu’à faire !). Enfin, en étant toi-même, tu te sentiras mieux, et tu attireras des gens qui te ressemblent. Cela engendrera un cercle vertueux, certes timide au départ, mais très puissant ensuite.


3615 MyLife


Je vais prendre un exemple un peu personnel qui en a fait frémir plus d’un : mes poils de jambe ! Oulalala quelle horreur !!! Il y a quelques années, j’ai décidé que j’en avais ras-le-bol de m’épiler les jambes et qu’après tout, c’était un choix qui ne concernait personne d’autre que moi. C’est très anodin le poil, et pourtant ça suscite des passions complètement délirantes : « c’est moche ! », « c’est sale ! », « c’est le contraire de la féminité ! ». Ouai, mais du coup, c’est les miens, je les trouve sympathiques et j’ai décidé de les aimer plutôt que leur couper sauvagement la tête. Je ne vais pas vous mentir, les premières sorties en short étaient assez timides et tremblotantes, mais en fait, je me suis très vite aperçue qu’on ne me jetait pas de cailloux et que les gens ne le remarquaient même pas.


J’ai quand même eu quelques réactions négatives (sans parler de la fois où mon père, scandalisé, m’a chopé la jambe et a commencé à me cramer les poils au briquet, hashtag sorcière au bûcher), et d’autres plus positives. Mais au final, peu importe. Je me sens bien comme ça, et peut-être que dans 10 ans je reviendrai à la jambe imberbe que nous vendent si bien les pubs de rasoirs féminins (ben oui hein, qui a déjà vu une pub dans laquelle les hommes se rasent les jambes ?).


On y va !


Tout ça pour te dire que tu n’as pas à plaire. Enfin, si. Mais seulement à toi. Tu n’as pas à être conforme à l’image que l’on attend de toi. Tu n’as pas à être sage, douce, effacée et docile. Tu peux exprimer qui tu es, tes émotions (oui, même la colère que l’on t’a si souvent dit de réprimer !), tes choix, tes envies. Arrête d’avoir peur de toi-même, ose montrer au monde ce que tu as à offrir. Tu es indispensable. Laisse briller la lumière qui est à l’intérieur, nous avons tous besoin de toi, du véritable toi.


Ici et maintenant, tu es libre de révéler ton moi authentique.

J’ai confiance en toi, tu peux le faire, tu es la nouvelle héroïne.

0 vue

INSCRIPTION A LA NEWSLETTER

  • Noir Icône Instagram

© 2023 by Salt & Pepper. Proudly created with Wix.com

Envoie-nous un petit mot doux 

Un énoooorme merci à toutes celles et ceux qui ont contribué de près ou de loin à la réalisation de ce site 

Pauline Marichy @ Les Nouvelles Héroïnes | 2019 | Tous droits réservés | Illustrations Marine LeRouillé