• Nouvelle Héroïne

Ne sois fidèle qu’à toi-même !


L’authenticité est une qualité rare et très précieuse. Elle consiste à faire toute chose selon ce que tu penses être juste pour toi-même. Dit comme ça, ça a l’air simple et évident. Et pourtant dans la vie de tous les jours, on se rend vite compte qu’on subit des pressions de toutes parts, et que l’on finit par faire des compromis dans tous les domaines de nos vies.

Mandala végétal de Marine


Établis tes propres règles


Nous avons déjà parlé de ce vaste sujet dans l’article « Remets tout en question », et je t’invite donc à le (re)lire. Pour résumer, je te proposais de revoir toutes tes croyances actuelles pour faire le tri et changer ce qui ne te convient plus. Maintenant que tu y vois un peu plus clair, tu peux passer à la mise en pratique. Parce qu’avant de se lancer tel Bambi tremblant des genoux dans la forêt de la vie, il faut connaître ses forces et savoir où on veut aller. Alors c’est parti mon p’tit faon, gambade joyeusement à travers les bosquets !


Sois fidèle à tes principes, mais pas trop quand même


Oui, cette phrase est étrange au premier abord. Ce que j’entends par là, c’est : tu as le droit de changer d’avis en cours de route si tu ne te sens pas à l’aise avec toi-même. Parfois, on fait un gâteau en suivant la recette, et puis au bout de dix fois, même si on adore ce gâteau, on enlève un peu de farine et on rajoute des cerneaux de noix et boum, on le trouve encore mieux ! Toute cette métaphore pâtissière pour te rappeler que c’est toi qui fixes tes règles, et c’est aussi toi qui est libre de les changer à tout moment pour rester en accord entre ce que tu penses, ce que tu dis, ce que tu fais, et comment tu te sens. La vie, c’est le changement, pas la rigidité figée dans la pierre. Pour le dire plus ruralement « y’a que les cons qui changent pas d’avis, nom de zou ! »


Tu n’es pas un objet étiqueté


Rien ne t’oblige à être fidèle aux étiquettes que l’on t’a collées depuis que tu es enfant. Tu as sûrement déjà entendu des choses du genre « non mais Alice, l’école c’est pas son truc », « Marie elle a toujours eu peur du vide, c’est pas prêt de changer », « Eve, elle est petite et grosse, c’est comme ça » ou encore « Gertrude a toujours eu horreur des brocolis, c’est même pas la peine d’essayer ! ». Bon. Ces étiquettes que l’on te colle peuvent être négative, ou positives, mais elles reflètent rarement une vérité.


Combien de fois as-tu eu envie de hurler à ces gens que « non, les brocolis en fait j’adore ça mais en gratin, pas à la vapeur, et puis d’abord, foutez-moi la paix, qu’est-ce que ça peut bien vous faire ?! » (Encore une métaphore qui tourne autour de la nourriture, il faudrait que je me pose des questions…). Bref, tu l’as compris, depuis des années, ta famille, tes proches, tes amis, te définissent par toutes sortes d’adjectifs, de comportements ou de peurs. Mais ce qui était peut-être vrai quand tu avais 2 ans et demi ne l’est plus aujourd’hui. Ou peut-être que ce que les gens voient de toi, et donc ce que tu leur montres, n’est pas ce que tu es à l’intérieur. Peut-être même que tu t’es transformée en la personne que tes proches décrivent, et que tu agis comme cette personne imaginaire, alors que tu sais très bien que ça n’est pas toi.


Ça te parle, pas vrai ? Et c’est bien normal, car je te rassure, on y est tous passés, et beaucoup sont encore piégés dans cet engrenage.

Au bout d’un certain temps, cela devient même confortable de se conformer à ce que l’on attend de nous. Ça évite les critiques, les moqueries, ou du moins c’est plus supportable que d’être soi-même. On nous félicite même souvent quand on fait ce qui est attendu. On a l’impression qu’on ne sera aimé que si on respecte ce code tacite et pourtant si présent, et oppressant.


Apprends la déloyauté et sors de ta fausse zone de confort


À partir de là, c’est toi qui fais le boulot, c’est toi qui agis. Je ne te promets pas que ça sera facile, et que tout se passera sans secousse. En revanche, ce que je peux t’affirmer, c’est que tu ne peux pas passer ta vie à faire semblant, et à te contorsionner pour rentrer dans le moule que l’on t’a forgé dès ta naissance. Tu es maintenant bien trop grande et importante pour ce petit moule étroit. Brise-le. Refuse ce qui ne te correspond plus. Sors de ta coquille.


Pour moi, cela est passé par un voyage d’un an au bout du monde. Le fait que personne ne me connaisse m’a vraiment libérée. J’ai pu expérimenter différentes versions de moi-même avec énormément de personnes que je ne reverrai jamais. J’ai affiné mes choix, et j’ai compris que beaucoup de mes étiquettes étaient totalement fausses (oui je suis une grande solitaire, mais j’ai découvert que j’aimais aussi vivre en communauté et que les gens mes trouvaient facile à vivre. Choses que je n’aurai jamais imaginées au vu de ce qu’on m’avait répété pendant mon adolescence !). Tu n’as donc pas à être loyale envers les étiquettes qu’on t’a mises sur le dos. Enlève-les une par une et fais un grand feu de joie pour les laisser partir. Redéfinis-toi, toi-même.


Petite fille modèle et quiche aux poireaux


Au début, ton entourage risque de trouver ça inattendu, inconvenant, ou même carrément intolérable. Tiens bon, c’est justement que les choses changent. À force de t’affirmer, si tu restes droite dans tes bottes, ils finiront par te laisser tranquille. Et si vraiment cela les blesse trop, les rend colériques ou profondément tristes, c’est leur problème, ça n’est pas à toi de gérer les émotions des autres. Tu as le droit de prendre tes distances si ta famille, ton amoureux(se), ou tes amis ne sont pas bienveillants. Tu ne dois fidélité à personne d’autre que toi-même.


Tu peux donc choisir à partir de maintenant de ne plus être la fille imaginaire que tes parents projettent depuis des années. Tu peux te décharger de ce poids immense et de cette pression que tu subis constamment. Tôt ou tard, le moule éclatera. Et tu ne veux pas te retrouver comme une quiche aux poireaux à moitié explosée dans le four, n’est-ce pas ? Alors prends les choses en main et affirme qui tu es.


Ici et maintenant, tu es libre d’être fidèle à toi-même et de te libérer de tes vieilles étiquettes.

J’ai confiance en toi, tu peux le faire, tu es la nouvelle héroïne.

55 vues

INSCRIPTION A LA NEWSLETTER

  • Noir Icône Instagram

© 2023 by Salt & Pepper. Proudly created with Wix.com

Envoie-nous un petit mot doux 

Un énoooorme merci à toutes celles et ceux qui ont contribué de près ou de loin à la réalisation de ce site 

Pauline Marichy @ Les Nouvelles Héroïnes | 2019 | Tous droits réservés | Illustrations Marine LeRouillé